Plus qu’un métier, une passion : grutier au port de Marseille

Le site Marseille en live ! permet depuis peu aux internautes de partager leur propre quotidien marseillais afin de témoigner […]

Le site Marseille en live ! permet depuis peu aux internautes de partager leur propre quotidien marseillais afin de témoigner au mieux de l’identité marseillaise. Dans le cadre de cette démarche, Greg K. a été le premier à répondre à l’appel, pour nous faire partager sa passion, dont il a fait son métier. Un métier certes peu commun, voire réservé à une certaine élite, mais qui est pourtant intrinsèque à une ville portuaire telle que la cité phocéenne : grutier portiqueur. Un métier pour le moins… vertigineux !

Mais laissons la parole à Greg, pour qu’il nous explique de quoi est fait son quotidien en tant que grutier portiqueur au Port Autonome de Marseille :

« Travailler comme grutier-portiqueur sur les bassins historiques de la ville de Marseille est le plus beau métier que j’aie pu exercer : du haut ma grue, j’ai une vue imprenable sur Marseille et Notre-Dame de la Garde, ainsi que sur le port et la rade nord, de l’Estaque jusqu’à Endoume. Et regarder le soleil se lever ou se coucher du haut de mes 35 mètres est vraiment fabuleux.

Le port autonome de Marseille, c’est 100 millions de tonnes de marchandises à l’année, aussi bien du vrac que des conteneurs ou des hydrocarbures. Ma journée à moi commence généralement à 6h00, mais je travaille aussi bien le matin que l’après-midi ainsi que la nuit, principalement avec des dockers.

Les dockers ont pour rôle la manutention dite horizontale, c’est-à-dire sur le bateau : ils saisissent et dessaisissent les conteneurs, et organisent le parc à conteneurs sur les quais, soit à peu près 300 000 conteneurs à l’année.

Les grutiers s’occupent quant à eux de la manutention verticale. Agent du Grand Port Maritime de Marseille, je décharge pour ma part du sucre avec une grue à benne, de l’alumine, du blé ainsi que des conteneurs avec ces énormes portiques que l’ont voit de l’autoroute du Littoral, sur le terminal de Mourepianne.

Voir entrer dans les bassins du port ces énormes monstres des mers est un véritable moment privilégié. On se demande : « mais d’où viennent-ils ? » Et on se rend compte que l’on fait partie d’une chaîne de métiers longue et complexe, qui permet d’apporter la marchandise en temps et en heure au consommateur final…

Mais difficile de faire vraiment partager ce sentiment de bonheur que je ressens lorsque je suis aux manettes d’un de ces engins… Comment vous convaincre qu’il s’agit du plus beau métier du monde ? »

Mais Greg ne se débrouille pas mal, bien au contraire, notamment avec ses superbes photos prises depuis son lieu de travail. La vue sur Marseille est effectivement imprenable, tout comme il est intéressant de vivre en images son quotidien de Marseillais privilégié. Il nous propose d’ailleurs de nombreuses autres photos sur son propre blog dédié au métier de grutier portiqueur sur le port de Marseille. Merci, Greg, pour cette participation des plus instructives.

Photos : Greg K.

Le Marroneur

Marseillais d'origine, geek averti et photographe occasionnel, voilà qui caractérise rapidement le minot amateur d'apéro un peu râleur qui se cache derrière ce blog sur Marseille. Fier de son accent, il aime à photographier sa Provence natale, mais regrette la mentalité marseillaise, qui laisse parfois à désirer. Ainsi, Marseille (part) en live ! reflète sa vision du quotidien mouvementé de la belle et turbulente cité phocéenne...