Le marché du Prado un samedi matin

On se croirait comme un jour quelconque de la semaine et pourtant non, nous sommes bien samedi : même en ce début de weekend de canicule, l’animation sur le marché du Prado ne faiblit pas. Après un vendredi habituellement fleuri, les Marseillais ainsi que les vacanciers sont au rendez-vous sur l’allée du Prado pour y réaliser leurs emplettes quotidiennes ou tout simplement pour y faire de bonnes affaires…

Présent tous les jours excepté le dimanche de 7h30 à 13h30 sur cette artère de la cité phocéenne, le marché du Prado est en effet considéré comme le plus grand marché de la ville. Il fait partie de ces marchés qui absorbent le bruit de moteur des véhicules ainsi que l’odeur des gaz d’échappement, pour offrir un lieu de promenade agréable, à l’ombre des micocouliers et des tilleuls boisant l’artère.

Marché alimentaire de la place Castellane jusqu’à la rue du Docteur Escat, c’est l’endroit idéal si l’on cherche à acheter des légumes, du poisson ou de la viande, même à l’heure du déjeuner. Les traiteurs/charcutiers vous accueillent avec bonne humeur, blaguant à qui veut écouter tout en vous servant des produits typiquement provençaux : soubressade, rouleau de panisse, tapenade, saucissons de campagne, pâtes fraîches maison, et autres morceaux de viande qui feront le régal des amateurs de barbecue ; les poissonniers proposent avec savoir-faire et efficacité toutes sortes de poissons et de coquillages tous frais pêchés du matin. Enfin, les étals des primeurs regorgent quant à eux de légumes et fruits frais, issus de l’agriculture locale, colorant ainsi le marché de vert, rouge, orange… A des prix parfois exagérés, malgré ce qu’en diront les critiques… L’hiver austral a bon dos !

Mais ça n’est pas tout : vous pourrez trouver sur cette section du marché une rôtisserie ambulante proposant des poulets à la broche délicieusement odorants, un marchand d’herbes fraîches à des prix défiant toute concurrence, un boulanger proposant fougasses, pissaladières et autres spécialités marseillaises, ou encore un étal empli d’épices de toutes sortes. Impossible de ne pas y trouver votre bonheur.

Une fois la rue du Docteur Escat traversée, place au marché forain, qui s’étend quant à lui jusqu’à l’avenue Turcat-Merry. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est ici que les commerçants crient le plus fort et non du côté des poissonniers. « Moins cher que pas cher ! » entend-on d’un côté, « Approchez les clients ! » entend-on de l’autre. Et en vous faufilant parmi la foule et les poussettes, vous pourrez y trouver des produits de beauté, des sacs de voyages, des sacs à main, des articles de plage, des bijoux, du maquillage, des sous-vêtements, des ustensiles de cuisine, … Et bien sûr des vêtements, pour homme comme pour femme. Préparez-vous à la négociation, parfois rude selon les commerçants !

Et tandis que certains commerçants taquinent le client novice en spécialités marseillaises « – Bonjour, je voudrais de la tapenade – Verte ou noire ? – Euh…noire ? – Aaaah l’anchoïade ! », d’autres aiment à parler d’eux : « vous savez que je suis passé à la télé madame ? – Ah bon ? Sur quelle chaîne ? – Hum, c’était sur LCI… Mais c’est le début du succès vous savez ! »

Bref une promenade sous une chaleur étouffante, mais pleine de vie marseillaise. A faire d’urgence !

lemarroneur