Poubelles à Marseille : les rues enfin nettoyées !

Voilà deux bonnes semaines que la collecte des déchets a repris à Marseille. Deux semaines pendant lesquelles les Marseillais ont pu observer la lente diminution des tas d’ordures, en fonction des quartiers, finissant par révéler des trottoirs et des chaussées salis, noircis, jonchés de détritus, couverts de boue marronâtre. Deux semaines pendant lesquelles les postes fixes à moitié calcinés étaient progressivement remplacées par des containers neufs. Deux semaines à contempler le triste état des rues marseillaises…

Et puis soudain, tard un vendredi soir, c’est le vacarme dans la rue. Éclairs de lumière, éclats de voix, alarmes de scooters, bruits de moteurs, signaux sonores de recul, … Ce sont les équipes de nettoyage de MPM qui s’invitent à l’improviste, à grand renfort de mini camions-bennes, de balayeuses laveuses, et autres utilitaires de voirie, afin de nettoyer trottoirs et chaussées de toutes les immondices, stigmates des quelques dernières semaines de grève liées à la réforme des retraites.

Un dispositif bruyant, qui aime à se faire remarquer – comme pour redorer le blason de MPM, et qui s’éclipse en l’espace d’une dizaine de minutes, laissant derrière lui la chaussée détrempée, mais propre, enfin. Et la note salée – 500 000€, estime La Provence – pour le nettoyage à l’eau claire de nos rues souillées à cause de ces mêmes agents municipaux, qui n’ont su que ricaner niaisement face à l’objectif de mon appareil photo.

De fait, la taxe d’enlèvement des ordures a augmenté de 20€ par rapport à l’année dernière. Bien cher payé, quand on fait le compte du nombre de semaines pendant lesquelles les poubelles à Marseille n’ont justement pas été enlevées… Certes, les rues marseillaises recouvrent peu à peu leur aspect habituel depuis deux semaines. Pour la quatrième fois en un an. Alors, à quand le vrai grand ménage chez MPM ?

lemarroneur