Concert Ricard S.A. Live Music à Marseille : des Belges sur le quai !

« On adore Marseille ! » clamait hier soir le leader du groupe Puggy. Et aux Marseillais, certes un peu engourdis par […]

« On adore Marseille ! » clamait hier soir le leader du groupe Puggy. Et aux Marseillais, certes un peu engourdis par le vent qui avait fraîchi en début de soirée, d’acclamer de plus belle en attendant avec impatience le titre qui les a révélé à la radio, When You Know.

Composé d’un anglais, d’un français et d’un suédois, le groupe se définit pourtant comme étant belge, Bruxelles ayant marque le début de leur aventure en 2005. Une coïncidence amusante quand on sait que le groupe se produisait hier sur le Vieux-Port, ou plus précisément sur le Quai des Belges, dans le cadre de la tournée Ricard SA Live Music.

C’est ainsi qu’après la révélation Namasté, le groupe Puggy a réchauffé le cœur des quelques 10000 Marseillais venus assister au concert, au son d’une musique pop-rock chaleureuse, avant de laisser la place à la superstar annoncée de la tournée, Julien Doré, lui-même révélé dans l’émission Nouvelle Star suite à une audition passée à… Marseille !

Et si les médias ont fait la part belle à Julien Doré, les groupes Namasté et Puggy n’en ont pas moins assuré sur scène, comme pouvaient en témoigner les spectateurs, de plus en plus nombreux au fur et à mesure que la nuit tombait. Les yeux levés vers la scène, sourire dessiné sur le visage, les Marseillais ont passé un bon moment musical, amassés sur le quai des Belges entre enseignes Ricard et 51 (le siège de la société Pernod-Ricard se tenant dos au public).

Seul regret, difficile de trouver un restaurant ouvert en ce jeudi soir peu après 22h pour terminer la soirée sur une dernière bonne note. N’est-il pas aberrant que Marseille, deuxième métropole de France, ne soit pas en mesure de proposer aux Marseillais de se restaurer après 22h un soir de concert en plein air autre part que chez l’ancienne enseigne de fast-food belge ?

Le Marroneur

Marseillais d'origine, geek averti et photographe occasionnel, voilà qui caractérise rapidement le minot amateur d'apéro un peu râleur qui se cache derrière ce blog sur Marseille. Fier de son accent, il aime à photographier sa Provence natale, mais regrette la mentalité marseillaise, qui laisse parfois à désirer. Ainsi, Marseille (part) en live ! reflète sa vision du quotidien mouvementé de la belle et turbulente cité phocéenne...