Le OFF à l’assaut du J1, c’était hier soir !

Le J1 fermé l’été pour cause de chaleur ? Pas tout à fait. Le OFF a réussi à convaincre MP2013 de lui laisser le hangar pour une soirée magique… Quelle aubaine, enfin l’occasion de fouler le J1 sans devoir attendre le retour de l’hiver !

Mais attendez… C’est quoi « le OFF » ? Parce que pour un Marseillais comme moi qui ne connaît rien au milieu de l’art ce n’était pas clair, voici ce que j’ai pu en saisir : le OFF, c’est l’idée d’une association entre 3 artistes marseillais qui ont souhaité apporter leur contribution à la Marseille-Provence Capitale de la Culture Européenne. Mais face au refus du directeur de Marseille-Provence 2013 suite à une proposition de collaboration, les trois artistes regroupés sous le nom de M2K13 (comprendre Marseille 2013) décident d’organiser leur propre année culturelle, bref un MP2013 version off ! (L’histoire complète se trouve ici)

Un pari manifestement réussi, puisque le OFF s’est imposé comme une alternative à MP2013 avec de véritables rendez-vous artistiques à travers les lieux les plus emblématiques de la ville. Le fort Ganteaume, La Boâte, la Fiesta des suds, WAAW, et même au fond de la piscine de Frais Vallon ! Il n’en fallait pas plus au collectif pour demander en 2013 la permission de s’inviter au J1 et marquer ainsi un grand coup… Et Marseille en live ! y était.

La rançon d’un succès de plus en plus grandissant, du fait de la grande inventivité de cette association hors normes. Pour preuve, un stock de prothèses PIP retirées de la vente et récupérées par l’asso pour décorer le bar, une monnaie de substitution dénommée le « Gaston », un fish & chips marseillais constitué de sardine et de panisse, et bien entendu, une programmation des plus « décalées et impertinentes », comme eux-mêmes se plaisent à l’annoncer…

Au programme de cette soirée donc, la découverte du J1 bien sûr, présentation de l’exposition photos « Girls in Connexion » d’Orianne Olive, mise en bouche musicale avec Sugarcarft, un duo électro complètement barré (il suffit de constater leur « costume » sur les photos ci-après), spectacle de danse sur chaises Le mythe de Sissyphe (chorégraphie de Nicolas Zemmour, danseur au ballet Preljocaj), suivi de plusieurs DJ set (Music By Records, Phonkhead, DJ OIL) qui auront fini d’enflammer la foule sous une pluie de bulles de savon…

La suite ? Elle est plutôt floue, alors préférez consulter les photos ci-dessous !

Plus de photos sur la page Facebook de Marseille en live !

lemarroneur