Saint-Victor à l’origine du blason de Marseille ?

L’usage du blason d’argent à la croix d’azur par la ville de Marseille a pris sa véritable ampleur à partir du XIVème siècle, époque à laquelle toutes les communautés urbaines se dotaient d’armoiries propres. Toutefois, l’existence d’un emblème marseillais a été déjà attestée au milieu du XIIIème siècle puisque d’après les statuts de la ville, les navires massaliotes arboraient à cette époque un pavillon à la croix, bien que sa couleur n’ait pas été définie.

Ainsi s’est posée la question pour les historiens de découvrir les véritables origines de ce blason, aujourd’hui présent sur tous les monuments de Marseille. Si plusieurs hypothèses sont avancées, l’une d’entre elles serait d’ordre ecclésiastique, et trouverait son fondement dans le rôle que jouait l’Abbaye de Saint-victor sur la juridiction de la ville. Seul indice à cette version des faits, un sceau de la commune de Marseille datant de 1243 représente un chevalier levant une épée et terrassant un dragon. Ledit chevalier, identifié à Saint Victor en raison de la devise “Massiliam vere Victor civesque tuere”, porte un écu à la croix.

Toujours est-il qu’après le XIVème siècle, le blason de Marseille restera inchangé jusqu’à la Révolution, malgré le fait que les ornementations qui l’accompagnent subissent quelques transformations, notamment durant le Premier Empire de Napoléon Ier, puis lors du retour de la monarchie sous les directives de Louis XVIII. C’est d’ailleurs en 1883 que les armoiries de Marseille sont gravées dans leur aspect final : un blason d’argent marqué d’une croix d’azur, surmonté d’une couronne et orné d’un lion (la puissance) armé d’un caducée (le commerce) et d’un taureau (le travail) armé d’un trident (la mer).

Et si la municipalité de Marseille en utilise aujourd’hui une version légèrement simplifiée en tant que sceau officiel, le blason qui orne la ville a subi un sérieux lifting visant à lui donner une image plus moderne. Une adaptation plutôt réussie, que l’on retrouvera notamment sur le Vieux-Port, avec en arrière-plan un autre symbôle fort de Marseille, Notre-Dame de la Garde, ainsi que… l’abbaye de Saint-Victor justement ! (je précise que cette photo a été prise avant de connaître le rôle potentiel du chevalier Saint-Victor dans l’attribution des armoiries de Marseille…)

lemarroneur