OM-PSG, une rivalité grippée ?

Il faut croire qu’ils n’étaient pas vraiment remis de leur grippe, une grippe dont on n’a d’ailleurs très bizarrement plus entendu parler. Ou alors que ce faux prétexte ne leur a pas permis de disposer d’un délai suffisant pour mieux se préparer au clasico ? Car c’est après une prestation bien pauvre et sur une défaite que le PSG a quitté le stade Vélodrome hier soir. Ironie du sort, c’est Heinze, un ancien joueur du PSG, qui aura marqué le seul but du match.

Une victoire qui permet à l’OM de sauver l’honneur ainsi que la 4e place du classement, mais qui n’aura pas été à la hauteur des attentes des supporters. “Le clasico perd un peu de sa saveur au fil des ans…” regrette Mü, blogueuse de comptoir, blasée de s’être démenée en virage sud au gré des “Aux armes !” pour un match sans grand spectacle.

Pourtant, le match a fait l’objet de dépenses dignes d’un grand événement : suite aux dérives liées au report du match, ce ne sont pas moins de 200 000 € qu’a dû aligner le club de l’Olympique de Marseille, afin de payer les stadiers et les quelques 1200 policiers et gendarmes mobilisés pour l’occasion, et garantir ainsi le bon déroulement de la rencontre. Et avec seulement 14 interpellations, le pari semble gagné, tandis que Paris fut vaincu.

Un “choc sportif” sans bavure, sans spectacle, sans ambition, courtois, ordinaire, qui n’a de choc que le nom. Bref, une rencontre quelconque de championnat de L1, alors que nous assistions il y a deux semaines de cela à un match complètement fou contre l’Olympique Lyonnais. Ce clasico OM-PSG semble être bien grippé malgré la guérison miracle des joueurs parisiens… Ne serait-il plus qu’un souvenir de l’époque Tapie ? Une passion éteinte à force de dérives comme celles du mois dernier ? Une rivalité de rue plutôt qu’une rivalité de terrain ? Il semblerait en effet que le PSG ne soit plus vraiment à la hauteur d’un tel enjeu sportif… Et si OM-OL devenait le nouveau choc digne de ce nom ? Affaire à suivre.

lemarroneur