Le Palais de la Bourse dédie sa façade à l’art marseillais

Lieu privilégié de la rencontre de la culture et de l’économie, le Palais de la Bourse, siège de la CCI Marseille-Provence, s’est retrouvé dissimulé cette semaine derrière de hauts échafaudages, en prévision de travaux de rénovation de grande envergure.

Ce sont en effet 6 mois de réfection qui attendent le Palais de la Bourse, qui connaît ainsi après 150 ans d’existence son premier ravalement de façades, soit 6600m² à restaurer. Le projet, voté par les élus de la CCI, s’inscrit dans la volonté de faire de Marseille une ville propre et dynamique, notamment dans la perspective de Marseille Provence 2013.

Mais pas question pour la CCIMP de priver la Canebière et les marseillais de la belle architecture du Palais de la Bourse, considéré comme l’un des plus parfaits exemples du style Second Empire en France, sans leur proposer une alternative culturelle innovante. Elle a en effet souhaité faire du ravalement des façades du Palais de la Bourse un événement liant deux démarches : soutenir la création contemporaine tout en initiant les Marseillais à la communication interactive mobile.

C’est ainsi que 19 œuvres sont désormais affichées pour une durée de deux mois sur la façade principale du Palais de la Bourse, dans le cadre d’un projet artistique dénommé Kodex. Initié en décembre dernier et ayant pour thème « 1599 – 2013 : Marseille Provence territoire de création », le projet visait à réunir quelques artistes contemporains de la métropole pour promouvoir le potentiel artistique de la région tout en les faisant témoigner du contexte économique local.

Kodex est également l’occasion pour la CCI Marseille-Provence d’être la première des CCI à faire entrer la communication interactive dans sa relation avec le grand public, par le biais des codes QR, sortes de code-barres évolués au format carré ; Ainsi le code QR situé au dessus du Palais de la Bourse permettra aux marseillais et aux passants de voter directement pour leur œuvre préférée grâce à leur smartphone !

Alors quelle œuvre retiendra la préférence des Marseillais ? Sur Marseille en live, on aime l’apéro selon Frédéric Le Martelot !

lemarroneur