Marseille depuis les calanques de Niolon et de La Vesse

Ce lundi de Pâques aura marqué officiellement l’arrivée des beaux jours ; le temps idéal pour aller se promener du côté de la Côte Bleue, et (re)découvrir pour la première fois de l’année les calanques de Niolon et de la Vesse, situées entre l’Estaque et Carry-le-Rouet, juste en face de la rade nord de Marseille.

Nombreux étaient d’ailleurs les promeneurs à avoir eu cette idée et à être venus prendre un bain de soleil, flânant ou somnolant sur le petit quai abrité du Mistral. Quelques courageux, plus rares, se sont même risqués à se faire tremper les pieds, attirés par le léger clapot et l’eau turquoise. D’autres enfin, assis sur les rochers des digues protégeant le port de Niolon, s’adonnaient tranquillement à la pêche.

Mais le clou du spectacle depuis les calanques de Niolon et de la Vesse reste encore la vue imprenable sur la ville de Marseille, qui s’étale de l’autre côté de la rade. De gauche à droite, le promeneur pourra en effet observer le port autonome, la Joliette, la tour CMA-CGM, les Docks, la Cathédrale de la Major, les forts St Jean et St Nicolas délimitant l’entrée du Vieux-Port, Notre-Dame de la Garde en haut de son promontoire, ainsi que les îles du Frioul, le tout surplombé par la Chaîne de l’Étoile, le Massif du Garlaban et le Mont Carpiagne… Les plus observateurs pourront même apercevoir les deux clochers de l’Église des Réformés !

Bref, un vrai petit coin de paradis cher aux Marseillais qu’il est agréable d’arpenter en cette saison où les touristes ne sont pas encore légion…

lemarroneur