Marseille, capitale du santon de Provence

Figurant parmi les traditions les plus vivantes et les plus populaires de Marseille, la Foire aux santons annonce toujours les prémices de Noël. Ouverte habituellement du dernier dimanche de novembre au 31 décembre, ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elle cohabite avec le traditionnel marché de Noël de Marseille

Regroupant cette année encore une quarantaine des plus anciennes familles de santonniers provençaux, elle célèbre sa 208ème édition, ce qui en fait la plus importante et la plus ancienne foire aux santons de Provence… Puisqu’elle trouve effectivement ses origines en 1803, au lendemain de la Révolution !

C’est un Marseillais, Jean-Louis Lagnel qui, aux alentours de 1800, fut le premier fabricant connu de santons. Depuis, le métier de santonnier s’est ajouté aux métiers traditionnels de la Provence, porté par la ferveur populaire pour la célébration de la Nativité.

Car ces figurines en argile typiquement provençales représentent en effet, dans la crèche de Noël, les personnages la scène de la Nativité. On y trouvera ainsi l’enfant Jésus, la Vierge Marie et Saint Joseph, mais également les Rois Mages et les bergers, ainsi que toute une série de personnages, représentant les habitants d’un village provençal et leurs métiers traditionnels, à l’image de l’entourage de Jean-Louis Lagnel à l’époque du règne de Louis-Philippe Ier.

On trouvera par exemple parmi les santons signés Claude Carbonel de très nombreuses variétés de personnages illustrant la vie villageoise provençale : la fileuse, la poissonnière, la vendangeuse, l’homme à l’aïoli, la laitière, le pêcheur à la ligne, …

Il existe encore de nos jours une centaine d’ateliers de santons entre Marseille, Aubagne, Aix-en-Provence, Arles ainsi que dans de nombreux petits villages disséminés à travers de la Provence. Il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur la place Charles de Gaulle, face au Palais de la Bourse, pour admirer leur travail et découvrir toutes sortes de santons, petits et grands, peints et habillés, ou tout juste sortis du four, foule d’argile immobile levant la tête le long des étalages…

lemarroneur