Marseille 2011 : quel bilan pour 2010 ?

Et voilà, l’an 2010 est désormais révolu, laissant place à une année 2011 qui ne nous rapproche que d’avantage de l’horizon 2013 que s’est fixé la ville de Marseille. Et si Jean-Claude Gaudin et la municipalité ont déjà fait afficher leurs vœux dans toute la ville, permettez-moi d’exprimer à mon tour et comme il se doit à tous les lecteurs de Marseille en live ! mes propres souhaits : que 2011 soit une excellente année riche en rires et en apéros, riche de partage et de convivialité, riches d’heureux événements qui viendront estomper des moments plus désagréables auxquels on ne peut pas toujours échapper, malheureusement.

Et si l’heure est aux bonnes résolutions, cette nouvelle ère qui s’ouvre à nous est également l’occasion de dresser un bilan de ce qui s’est déroulé en 2010. Car comme tous les ans, le mois de janvier est toujours propice aux rétrospectives diverses et variées sur l’année passée. Et entre le contexte social et 2013 qui approche désormais à très grands pas, autant dire que Marseille a connu une année plutôt mouvementée, comme vous avez déjà dû le constater par vous-même.

Petit retour en image donc sur les 9 faits marquants de 2010 qui ont impacté le quotidien marseillais…

1. Les grèves du ramassage des ordures

Impossible de ne pas mentionner en premier lieu les grèves du ramassage des ordures qui ont sévi à Marseille en mars et octobre 2010. Triste spectacle que celui de nos rues jonchées de déchets odorants emportés par le Mistral, et de ces tas d’immondices à moitié calcinés que l’on pouvait croiser à chaque coin de rues, empiétant largement sur les trottoirs, la chaussée, et les places de parking. Aujourd’hui encore, selon les quartiers, vous pourrez retrouver des déchets noircis coincés dans les grilles d’évacuation des égouts, et parfois même, sentir l’espace d’un court instant quelques relents de plastique brûlé…

2. Un Olympique de Marseille magistral

Attendu par les supporters depuis 17 longues années, impossible également de ne pas revenir sur l’exploit de l’Olympique de Marseille, qui s’est octroyé en cette année 2010 bénie le titre de double champion en remportant coup sur coup la Coupe de la Ligue et le Championnat de D1 2009-2010. C’est la ville toute entière qui a crié sa joie et qui s’est réunie par deux fois sur le Vieux-Port (en mars et en mai), pour acclamer ses héros, foule en liesse partageant sa fierté retrouvée dans un élan fraternel indescriptible. Aujourd’hui encore, avec la nouvelle saison entamée, sachez que chaque supporter porte au fond de son cœur cet espoir ravivé de voir à nouveau son équipe gagner.

3. “Souriez Marseillais, vous êtes filmés”

Le premier trimestre 2010 marque également le début d’une importante politique de surveillance des Marseillais. C’est notamment à cette période qu’ont été installés les premiers radars à feu rouge de la ville, ainsi qu’un parc complet de caméras de vidéo-surveillance, censées garder l’œil ouvert sur tous les grands axes de la ville. Les Marseillais pourront lever les yeux à chaque grand croisement, ils seront sûrs de trouver un œil indiscret en train de les espionner…

4. Le ravalement de façade du Palais de la Bourse

Débuté en mars, qui figure définitivement parmi les mois les plus mouvementés de 2010, les travaux de rénovation du Palais de la Bourse ont duré trois mois. Trois mois durant lesquels la CCIMP a mis à profit les échafaudages ceinturant le Palais de la Bourse pour expérimenter un nouveau type d’exposition artistique. C’est finalement en juin 2010 que la nouvelle façade toute propre du Palais de la Bourse a été révélée aux Marseillais à l’occasion d’une inauguration en grandes pompes.

5. Des Cool Globes dans la ville

Dans la lignée de cette inauguration, la CCI Marseille-Provence a été cette année également à l’initiative d’une autre exposition tout autant originale. Le concept de la Cow Parade qui avait marqué l’an 2007 a été remis au goût du jour avec les Cool Globes, exposition très spéciale organisée autour du thème de l’impact de l’évolution du climat sur l’eau… Un moyen de rappeler aux citoyens marseillais que Marseille, qui dispose de la meilleure eau de France est la Capitale Mondiale de l’Eau depuis 2009. Ainsi, les Marseillais ont pu découvrir entre juin et octobre toute une panoplie de globes terrestres colorés dispersés à travers la ville. Certains auront même pu s’en procurer à la vente aux enchères qui s’est tenue en octobre dernier… À la condition d’avoir suffisamment de place pour les stocker, bien entendu !

6. L’ouverture du Starbuck Coffee

Revenons un peu en arrière et souvenons-nous de l’ouverture tant attendue de ce premier Starbuck Coffee à la veille de l’été 2010. Destiné à animer d’avantage l’activité commerçante de la rue de la République en pleine réhabilitation (du fait qu’elle joigne le quartier de la Joliette entièrement réaménagé et le Vieux-Port, centre névralgique de la ville), le Starbuck offre depuis mai 2010 aux Marseillais la possibilité de venir prendre à n’importe quelle heure de la journée un Macchiato accompagné de ces délicieux muffins qui ont fait la renommée de la marque…

7. L’extension de la ligne 1 du métro

Autre événement d’importance, l’extension de la ligne 1 du métro marseillais, qui relie désormais depuis mai 2010 la Rose à la Fourragère. Une mise en exploitation qui marque la fin de cinq années de travaux, et qui devrait, avec ses 4 nouvelles stations étendues sur 2,5 km, faciliter le quotidien des marseillais habitant le 12e arrondissement… Même si les chiffres n’ont jusque là pas démontré un grand succès.

8. Marseille en travaux

2010 a également marqué le démarrage de nombreux chantiers : la destruction des tabliers qui menaient l’A7 jusqu’à la porte d’Aix, la construction du tunnel de la Joliette en lieu et place de la passerelle détruite l’an dernier, la construction d’un tunnel reliant le rond-point du Prado au tunnel Prado-Carénage, … Des travaux, qui malgré les mesures prises en conséquence n’auront pas manqué de diminuer considérablement la capacité d’absorption du trafic des diverses entrées de la ville, plaçant ainsi 2010 sous le signe des embouteillages…

9. Drogba revenu à Marseille

Il est venu, il a perdu et il est reparti. Certes, Didier Drogba est bel et bien revenu à Marseille. Mais il n’est resté que pour le match qui a opposé l’Olympique de Marseille à son club actuel, Chelsea, dans le cadre de la Champions League. Toujours est-il que la marque Kaporal a entrepris une vaste campagne de publicité dans laquelle elle annonce le retour de Didier Drogba, son égérie masculine, à Marseille. Cela a commencé par de simples affiches dans le métro déjà disparues depuis longtemps. Mais désormais, tout comme Zizou a pu avoir sa place sur la Corniche, celui qui a toujours porté l’Olympique de Marseille dans son cœur s’affiche en grand sur la passerelle de Plombières… Welcome to Marseille !

Et pour 2011 ?

Reste désormais à savoir ce que réserve cette nouvelle année 2011 à Marseille. Une chose est sûre néanmoins, c’est que les promesses sont au rendez-vous : la promesse d’une ville plus propre, la promesse d’un stade resplendissant (il s’agit d’ailleurs du sujet mis en avant dans les affiches de vœux 2011 de la municipalité marseillaise), la promesse d’un Vieux-Port semi-piéton, … Des promesses et encore des promesses. Lesquelles seront vraiment tenues ? Rendez-vous en 2012 pour statuer de ce qui aura vraiment changé dans le quotidien marseillais !

lemarroneur