Chocolat et érotisme pour un weekend très chaud au Parc Chanot

Si ce weekend a marqué la présence du Salon du Chocolat au Parc Chanot à Marseille, il a également marqué la présence du salon de l’érotisme, Eropolis, quelques bâtiments plus loin. Devait-on y voir un lien de cause à effet lorsqu’on sait que les traditions romantiques identifient fréquemment le chocolat à un aphrodisiaque ? Toujours est-il que ce weekend, le Parc Chanot était le lieu de rendez-vous incontournable de tous les accros aux addictions !

C’est pour ma part vers le salon de l’érotisme que j’ai décidé de pointer l’objectif. Non pas que l’amertume du cacao ne m’intéresse pas, mais c’est le genre de saveurs qui se goûte plutôt que se photographie. Ajoutons à cela qu’une fois sur place j’étais très curieux de découvrir ce que pouvaient bien contenir ces sacs plastiques opaques que possédaient les promeneurs qui revenaient du hall 3… Et à en juger par la foule patientant dans la file d’attente à l’entrée, il semblerait que je n’aie pas été le seul à avoir la curiosité piquée à vif ! Une constante semblerait-il, puisque l’année dernière déjà, pour sa 10ème édition, Eropolis avait réuni pas moins de 16 000 Marseillais.

Nous voilà donc passant le contrôle de sécurité à l’entrée de la bâtisse, et pénétrant dans le temple de l’érotisme. A l’intérieur, des sextoys de toutes sortes exhibés sur des dizaines de m², des tenues en cuir ou en latex à perte de vue, des chaussures et cuissardes à talon vertigineux, des bijoux intimes, de la lingerie en dentelle à dominante rouge et noire à faire pâlir les plus prudes. Et bien entendu les inévitables cabines privées, incluant cette longue limousine rose aux vitres teintées, où quelques charmantes hôtesses se proposaient de réaliser des stripteases plus ou moins torrides en fonction de la formule choisie.

Un salon entièrement dédié au sexe, attirant une “clientèle” des plus hétérogènes, jeunes célibataires ou couples mariés sans distinction d’âge si ce n’est les 16 ans révolus pour obtenir le droit d’entrée. Un minimum en effet pour pouvoir assister en outre aux différents shows réalisés depuis la scène principale, à horaires réguliers, à grand renfort de déguisements et autres accessoires de scène. Mais rappelons qu’il s’agissait là de spectacles érotiques et qu’en conséquent aucune scène, aussi osée soit-elle, n’en devenait pornographique. Sauf peut-être dans cet espace spécialement aménagé à l’adresse des personnes majeures, où l’on pouvait poser avec quelques actrices du milieu et assister à des shows un poil (façon de parler) plus adultes… Température élevée garantie !

Bref, entre chocolat et sextoys, tout était réuni ce weekend au Parc Chanot pour préparer une Saint-Valentin des plus sensuelles… Et si malgré cela vous n’avez toujours pas trouvé LE cadeau Saint-Valentin qui lui conviendra, eh bien sachez qu’il est… trop tard ! En effet, à l’heure où est publié cet article, le Salon de l’Érotisme et celui du Chocolat viennent tout juste de fermer leurs portes… 😉

lemarroneur