Marseille sous les projecteurs : quand “ma ville accélère”

Impossible de les rater, voilà plusieurs nuits qu’ils balaient le ciel marseillais. Insaisissables, imperturbables, ils étaient une cinquantaine à tracer leur rayon lumineux à travers l’obscurité, dirigés vers les nuages. Il s’agissait de 50 puissants projecteurs, destinés à mettre en lumière les 50 projets “phares” de Marseille pour 2012, 2013 et 2016.

En effet, ces puissants projecteurs de 4kW signalaient au public durant toute la semaine l’emplacement exact des 50 projets qui marqueront la cité phocéenne dans les années à venir ; projets dont la plupart ont été conçus pour permettre à la ville d’être au rendez-vous des trois grands événements internationaux que sont l’organisation du Forum mondial de l’eau en 2012, sa désignation comme Capitale européenne de la Culture en 2013 et l’accueil de plusieurs rencontres de l’Euro 2016 de football.

Il paraît même que le slogan de cette action est “Marseille accélère”. Tu parles d’une oxymore ! Mais il faut bien reconnaître que Marseille est effectivement au cœur de l’une de ses plus importantes évolutions. Et personnellement, je préfère le nom que j’ai donné à la rubrique éponyme, dans laquelle est classé cet article ainsi que tous ceux relatant de l’évolution de la ville : Marseille se boulègue. Tellement plus d’ici ! 😉

Toujours est-il que repérer chacun d’entre eux à même les rues marseillaises relevait de l’impossible. Seule alternative : prendre de la hauteur et monter à Notre-Dame de la Garde pour identifier leur position et surtout admirer d’un seul regard sur toute la ville leur danse incessante.

Seul regret : amateur de Batman tel que je le suis, l’idée d’un gros logo de l’Olympique de Marseille projeté sur les nuages depuis le spot situé au stade Vélodrome aurait dû être étudiée par la municipalité…

lemarroneur