De l’art du stationnement à Marseille : quand créneaux et trottoirs ne font pas bon ménage…

Il ne m’aura pas fallu attendre bien longtemps pour réunir suffisamment de photos et écrire cet article, tant le mal-stationnement reste un art à part entière à Marseille. Il se pourrait même que le sujet fasse l’objet de plusieurs articles, tant il y a à dire. Incivisme, maladresse, inaptitude, désinvolture, Marseille est la championne du stationnement “à l’arrache”.

Voilà une excellente série pour illustrer le phénomène, à base de quelques créneaux lamentablement ratés. Vous remarquerez que dans leur précipitation ou manque total de maîtrise, certains conducteurs (conductrices ?) ne se contentent pas de faire grimper une demi-roue sur la bordure du trottoir… Reste à s’imaginer comment l’automobiliste (OK, j’arrête les allusions machistes) a pu s’y prendre pour en arriver à positionner son véhicule complètement à cheval entre trottoir et chaussée… On aurait bien aimé les voir à l’œuvre, tant cela paraît difficile à concevoir !

Une manière de stationner toutefois des plus originales, qui n’est pas sans rappeler les avantages des 4×4 dans une ville telle que Marseille, bien que la maîtrise soit dans ce cas bel et bien au rendez-vous.

L’avantage de se garer de la sorte ? C’est qu’on risque moins de se faire arracher le rétroviseur côté chaussée. L’inconvénient ? Qu’un passant mal luné ou qu’une passante avec une poussette s’en prenne au rétroviseur côté trottoir… L’un dans l’autre, le rétroviseur côté conducteur me paraît plus important… Pas vous ?

lemarroneur