Les World Series by Renault s’invitent au circuit Paul Ricard

L’hiver se serait-il subitement abattu sur la région ? C’est en tout cas l’impression que l’on pouvait avoir depuis le circuit du Castellet, dans les hauteurs du Var, où se déroulaient ce weekend les World Series by Renault. Froid, vent et légère pluie ont rythmé le meeting, qui a réuni malgré tout quelques dizaines de milliers de provençaux passionnés de sport automobile.

Coïncidant avec les journées du patrimoine, les Renault World Series offraient cette année, pour leur 7ème édition, la possibilité de découvrir gratuitement le circuit Paul Ricard, et qui plus est, en pleine action. L’opportunité de fouler des pieds le bitume qui, 30 ans durant, a vu se dérouler les plus prestigieux événements motorisés de France, tels que le Grand Prix de France de F1, le Grand Prix moto de France, et même le Bol d’Or.

C’est ainsi que la piste de l’aérodrome Paul Ricard, située tout à côté du circuit éponyme, s’est transformée le temps d’un weekend en un gigantesque parking improvisé, soigneusement encadré par la gendarmerie, accueillant les spectateurs des quatre coins de la Provence, et même de régions plus éloignées. Et le mauvais temps n’a en rien gâché le spectacle : shows et compétitions se sont succédés sur la piste, tandis qu’un grand village proposait de nombreuses activités tels que simulateurs de pilotage, centre d’essais, ateliers sécurité, expositions de gammes, etc.

Ainsi, il était possible d’admirer les derniers prototypes Renault alors que le pilote Jean Ragnotti s’adonnait avec plaisir à quelques drifts à bord de sa R5 Turbo ; de s’essayer au métier de mécanicien F1 tandis que les Formula Renault 3.5 franchissaient une à une la ligne d’arrivée dans un bruit de moteur assourdissant ; ou encore de se glisser dans un cockpit de F1 le temps d’une course sur grand écran, tandis que les quatre Megane RS Sport effectuaient avec grâce leur chorégraphie sur le bitume…

Bref, un bon moment à passer entre amis ou en famille, qui permettait de changer un peu des traditionnelles visites des divers monuments et quartiers culturels de Marseille. Un seul regret néanmoins : celui de ne pas avoir jugé nécessaire d’emporter une veste ! Et si les Renault World Series devraient prédire le retour officiel de la F1 en Provence, espérons que l’automne lui n’est pas en train de s’installer pour de bon…

Mots-clés : ,

lemarroneur