Quelles destinations de vacances pour le Marseillais ?

Enfin, les voilà ! Après un mois de juillet passé sur le chapeau des roues et un mois d’août déjà bien entamé, les vacances sont enfin là. L’occasion de s’évader de la torpeur marseillaise qui sévit chaque été (bien qu’on n’ait pas encore connu ni la canicule ni la désertion cette année). L’occasion également de fuir ces innombrables chantiers qui prennent forme à chaque coin de rue, à quelques mois seulement de 2013, et qui rendent le quotidien phocéen des plus pénibles malgré le choix de la saison estivale, sensée être moins peuplée. Et surtout, l’occasion de s’aérer la tête après une année pleine de projets, d’ambitions et d’efforts.

Se pose alors la grande question, pour peu que vous soyez du genre pas trop organisés : “on fait quoi pendant ces vacances ?”

Car contrairement à la grande majorité des Français pour qui la question ne se pose pratiquement pas – direction la mer et le soleil ! -, le Marseillais lui, ainsi que certains de ses compatriotes du sud, habite déjà au soleil et au bord de la mer. Et s’il a le loisir d’en profiter dès le mois de mai, la saison estivale devient pénible pour lui, car surpeuplée de parigauds. Dès lors, que faire ? Où aller ? Décryptage des options ouvertes au vacancier marseillais.

La Corse, chez les cousins

Car le Marseillais, le vrai, a forcément un nom finissant par “i” et de la famille dans l’un de ces typiques villages Corse. Ou un cousin qui peut lui dégoter un billet à pas cher sur l’un des ferrys de la SNCM. Pour les autres, la Corse c’est simplement un condensé des Alpes et de la Côte d’Azur, avec du Casanis au lieu du Ricard. On se dépayse, mais en même temps on n’est pas trop loin ni de la Bonne-Mère, ni de cette culture méditérranéenne prônant la sieste à l’ombre d’un pin au bord de la route. Et puis, il ya les cigales aussi. Bref, la Corse c’est un peu la famille. Et ça vaut aussi pour l’Italie. Enfin, celle du sud.

L’Europe ?!? Il y a du 51 là-bas ?

Parce que oui, avec l’avènement des compagnies low-cost et autres comparateurs de billets en ligne, Marseille s’est ouverte à l’Europe… Le Marseillais peut donc se risquer à découvrir de nouvelles contrées lointaines comme Agadir, Brest, Londres, Madrid, Dublin, Malte, Porto, voire même Göteborg pour les plus téméraires ! Bref, un choix de destinations de plus en plus variées au départ de l’aéroport de Marseille, qui changeront des traditionnelles virées sur la Côte d’Azur ou la Costa Brava. Pensez bien néanmoins à réserver votre vol pour Marseille, histoire de ne pas rester prisonnier de territoires hostiles et pluvieux…

Les Alpes, la destination surprise

Et il y a le Marseillais qui, contre toute attente, veut faire un break, un vrai. Celui qui va à la montagne. Oui, À LA MONTAGNE. Commun en hiver (où il n’est pas rare de croiser un voisin de quartier dans la queue pour les forfaits) mais plus rare en été, il est toutefois de plus en plus coutumier pour le Marseillais de prendre une retraite estivale de quelques jours “au frais” dans les Alpes. Pour échapper à la canicule. Et aux sirènes de police. Et aux tarifs exorbitants de la côte. Et aux limitations de vitesse à 90 km/h. Certains n’iront pas plus loin que le lac de Ste Croix et de sa grande étendue d’eau rassurante. D’autres oseront dépasser Gap et gagner des sommets. Pour se rappeler combien il est bon de vivre dans une région où la neige fond en une demi-journée.

Et vous alors, quelle a été ou quelle sera votre destination de l’été ? Quoiqu’il en soit, que vous optiez pour un petit cabanon aux Goudes ou pour les Seychelles, on vous souhaite sur le blog Marseille [part] en live ! d’excellentes vacances. Et pour ma part, ce sera la Corse ! 😉

lemarroneur